En prévision d’une catastrophe

En prévision d’une catastrophe

Incendies . . . ouragans . . . inondations . . . tremblements de terre . . . tornades ou d’autres catastrophes naturelles peuvent frapper soudainement, à tout moment et n’importe où. Votre première priorité, bien sûr, sera de protéger votre famille et vos biens. Mais il est également important de se protéger contre les conséquences financières d’une catastrophe. Une catastrophe peut endommager ou détruire votre propriété, vous forcer à vivre temporairement ailleurs, interrompre la perception de salaires et couper d’autres revenus. Elle peut aussi endommager ou vous faire perdre vos précieux dossiers financiers.

Vous trouverez ci-dessous quelques mesures simples que vous pouvez prendre dès maintenant. Toutefois, avant de prendre toute action, vous devriez, si possible, impliquer votre famille ou vos amis dans le processus de prise de décision et de planification. Vous pouvez également consulter un conseiller, comme un planificateur financier agréé, un agent d’assurance, ou de façon générale un professionnel dans le domaine financier.

La chose importante est de commencer à planifier dès maintenant, avant que l’inattendu ne devienne une dure réalité.

Protégez votre propriété

Une des premières choses à faire est de savoir quels type de catastrophes peuvent se produire là où vous vivez —- incendie, inondation, tremblement de terre, ouragan, ou une tornade, par exemple. Les étapes suivantes peuvent vous aider à éviter ou à réduire sensiblement la destruction physique potentielle de votre propriété si une catastrophe se produisait. Ces mesures peuvent aussi réduire vos coûts d’assurance. Par exemple, vous pouvez:

  • Installez des détecteurs de fumée pour vous avertir d’un feu dans votre appartement ou votre maison.
  • Relever des services importants à l’étage supérieur ou un grenier.
  • Éliminer les broussailles autour de votre maison pour vous protéger contre les incendies de forêt.
  • Ancrer votre maison à la fondation et ancrer le toit à la structure principale.
  • Attacher les objets qui pourraient tomber et causer des dommages lors d’un tremblement de terre, comme une bibliothèque ou un chauffe-eau.
  • Installez volets résistants aux ouragans sur les fenêtres et préparer des écrans en contreplaqué pour les portes en verre.
  • Couvrez les fenêtres, fermez les services publics et déplacez les biens dans un endroit plus sûr si vous bénéficiez d’un avertissement suffisant long avant l’arrivée d’un ouragan ou d’une inondation.
  • Si votre maison est dans une zone inondable à risque élevé, sur une ligne de faille, ou menacé par l’érosion côtière, envisagez de déménager.
  • Faites inspecter votre maison par un inspecteur en bâtiment ou un architecte pour savoir quelles améliorations structurelles pourraient prévenir ou réduire les dommages en cas de catastrophes.
  • Si vous n’avez pas encore acheté une maison, vous pourriez prendre en compte le type de construction. Les maisons à ossature ont peuvent résister à certaines catastrophes, tandis que les maisons de briques peuvent mieux résister à d’autres.

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez contacter votre service d’incendie local. Les services d’incendie peuvent faire des visites à domicile pour évaluer votre propriété et faire des suggestions sur la façon d’en améliorer la sécurité. Dans les zones à risque sismique, un représentant des services publics locaux peut être appelé et venir chez vous pour vous montrer comment et où de couper le gaz ou comment surélever élever certains appareils pour les mettre au-dessus du niveau d’une inondation possible.

Faire un inventaire du contenu de votre maison

Faites l’inventaire de vos biens par obtenir une liste de tout ce que vous possédez. En cas de catastrophe, cette liste pourrait:

  • vous permettre de prouver la valeur de ce que vous possédiez si ces biens sont endommagés ou détruits.
  • Vous aider à recevoir un remboursement juste et plus rapide de votre compagnie d’assurance.
  • Fournir la documentation requise aux fins de déductions fiscales que vous pourrez demander pour vos pertes.

Méthode pour procéder à un inventaire complet de vos biens:

  • Notez l’emplacement des originaux de tous les documents financiers et familiaux importants, tels que les actes de naissance et de mariage, les testaments, contrats, déclarations fiscales, polices d’assurance, actions et obligations. Conserver les originaux dans un endroit sûr et entreposer des copies ailleurs. Vous aurez besoin de dossiers accessibles pour fins d’impôt et d’assurance.
  • Faire un enregistrement visuel ou écrit de vos biens. Si vous ne possédez pas de matériel photo ou vidéo (et ne pouvez pas emprunter ou louer), acheter un livret de l’inventaire et le remplir, ou faire une liste simple sur papier. Demandez à votre agent d’assurance si il ou elle peut vous en fournir un.
  • Aller de chambre en chambre. Décrivez chaque article, quand il a été acheté, et son coût. Si vous photographiez ou filmez, faites vous aider par une personne qui pourra ouvrir les portes de placard et tenir les objets.
  • Enregistrez les modèles et les numéros de série.
  • Ne pas oublier d’inclure les articles moins chers, tels que les serviettes et les vêtements. Leurs coûts n’est pas négligeable si vous devez les remplacer.
  • Inclure aussi les biens entreposés dans votre grenier, la cave et le garage.
  • Notez aussi la qualité des matériaux de construction, en particulier pour l’ameublement, comme les portes en chêne ou les appareils et équipements sanitaires coûteux.
  • Photographiez l’extérieur de votre maison. Inclure l’aménagement paysager — le grand arbre dans la cour avant peut ne pas être assurable, mais il augmente la valeur de votre propriété à des fins fiscales. Prenez note des améliorations, comme un patio, clôtures, ou dépendances.
  • Photographiez vos voitures, bateaux et véhicules récréatifs.
  • Faites des copies des reçus et chèques comme preuve d’achat des articles de plus grande valeur.
  • Faites évaluez par un professionnel vos bijoux, objets de collection, oeuvres d’art, ou de tout objet difficile à évaluer. Mettez à jour les évaluations tous les deux à trois ans.
  • Mettre à jour votre inventaire chaque année.

Vous pensez que c’est trop de travail? Il existe des logiciels conçus à ces fins qui peuvent rendre la tâche beaucoup plus facile. Ces programmes sont facilement disponibles dans les magasins d’ordinateurs locaux ou en ligne.

Une fois que vous avez terminé votre inventaire, il est très important d’en conserver une copie avec des parents ou des amis, ou dans un coffre-fort. Ne laissez pas votre seule copie à la maison où elle pourrait être détruite.

Assurez vous

Même avec suffisamment de temps pour vous préparer à une catastrophe, votre propriété pourrait subir des dommages importants et inévitables. C’est à ce moment que les assurances pour locataires ou propriétaires peuvent être d’une grande aide. Pourtant on constate que de nombreuses personnes touchées par des catastrophes récentes sont sous-assurées, ou même pas assurées du tout. La plupart des assurances résidentielles ne couvrent pas les risques d’inondation et ceux associés à d’autres catastrophes majeures. Assurez-vous d’avoir des assurances qui couvrent les évènements qui peuvent se produire.

Si vous possédez une maison:

  • Souscrire une assurance offrant, au minimum, le remplacement complet ou la couverture du coût de remplacement. Cela signifie que la structure peut être remplacé dans les limites précisées dans la politique.
  • Renseignez vous sur l’achat d’une police offrant le coût de remplacement garanti. Si disponibles, ces politiques peuvent permettre de reconstruire votre maison, y compris ses améliorations, au prix actuel, quelles que soient les limites de la politique.
  • Faites réévaluer votre maison régulièrement de manière à ce que la politique reflète le coût de remplacement réel.
  • Ajuster périodiquement la police afin d’inclure les améliorations faites à votre domicile, tels que la finition du sous-sol. Les augmentations annuelles automatiques peuvent ne pas être suffisant pour couvrir ces travaux.
  • Prenez une police qui couvre le coût de remplacement de vos biens. Les couvertures standard ne paient que pour la valeur actuelle (coût de remplacement ajustée par l’âge ou l’utilisation).
  • Soyez très clair sur ce que la politique couvre et ne couvre pas, et comment s’appliquent les franchises (la partie que vous payez avant que la politique commence à rembourser).
  • Vérifier s’il vous pouvez souscrire une assurance gérée par le gouvernement si vous trouvez qu’il est difficile d’obtenir une couverture privée en raison d’une catastrophe récente. Les primes sont souvent plus élevés que les taux du marché, mais cela vaut mieux que pas de couverture.
  • Utilisez votre liste d’inventaire de la maison pour vérifier que la couverture de votre politique correspond à la valeur de vos biens.

Si vous louez:

  • Si vous êtes locataire, essayez de vous loger en dehors d’une zone inondable à risque élevé ou loin d’une ligne de faille.
  • Prendre une police d’assurance locataire, qui paie pour vos biens endommagés, détruits ou volés. L’assurance de votre propriétaire ne couvre pas les dommages ou la perte de vos biens. En outre, envisager une couverture spéciale comme une assurance contre les inondations pour vos biens personnels.
  • Soyez clair sur ce que cette police couvrira. Certaines polices ont une couverture plus large. Par exemple, la police couvre-t-elle les frais de subsistance si vous devez vivre ailleurs temporairement, ou couvre-t-elle les dommages causés par un refoulement d’égout?
  • Faites des recherches pour obtenir la meilleure couverture au meilleur prix. À l’exception des polices gouvernementales contre les inondations, les prix varient d’une compagnie à l’autre. Les polices d’assurance dans la plupart des régions sont très abordables. Commencez par la compagnie qui assure votre voiture. Des réductions de prix s’appliquent si vous avez plus d’une police avec une même société.

Si vous déménagez:

  • Sélectionnez une maison qui n’est pas sur une ligne de faille, dans une zone inondable, ou à risque d’érosion côtière.
Envisager une couverture spéciale

Les assurances pour les locataires et les propriétaires ne couvrent pas certains types de pertes. Demandez à votre agent d’assurance ou votre planificateur financier de vous renseigner sur des couvertures spéciales ou additionnelles pour ce qui suit:

  • En ce qui concerne les inondations; les polices couvrant les propriétaires de maisons ne dédommagent pas les dégâts causés par les inondations. Appelez votre compagnie d’assurance afin d’obtenir une couverture.
  • En ce qui concerne les tremblements de terre, les primes sont très chères et les franchises varient de 5% à 20% de la couverture de la politique. N’oubliez pas qu’une telle couverture peut être mieux que pas de couverture du tout (notez que la protection du contenu d’une maison fait généralement l’objet d’une protection séparée.)
  • En ce qui concerne le bureau d’affaires dans votre résidence certaines polices prolongent automatiquement la couverture à l’équipement informatique et autres biens reliés à votre entreprise domiciliée dans votre résidence. Parlez-en à votre agent afin de déterminer quels éléments seraient ou ne seraient pas couverts. Si nécessaire, vous pouvez acheter une couverture d’affaires supplémentaire à un coût modeste. Vous pouvez aussi souscrire une police séparée spécifique à votre entreprise et offrant une couverture plus large.
  • En ce qui concerne le code du bâtiment, renseignez vous auprès de votre agent sur l’assurance supplémentaire couvrant les coûts pour se conformer aux nouveaux codes plus stricts. Après une catastrophe les gens sont souvent surpris, lors de la reconstruction, des coûts qui sont beaucoup plus élevés parce que les codes de construction ont changé. Tous les codes les plus récents doivent être respectées lors de la reconstruction. Envisager aussi des améliorations structurelles supplémentaires qui offriront plus de protection.
  • Il existe d’autres problèmes potentiels, incluant des problèmes liés à des mines sous votre propriété, aux refoulements d’égouts ou aux glissements de terrain.
  • Enfin inclure les valeurs exceptionnelles. Acheter une couverture supplémentaire pour certains bijoux, objets de collection, œuvres d’art, fourrures et autres articles de grande valeur.
Où garder des liquidités

Après une catastrophe, vous pouvez avoir besoin d’argent pour les premiers jours, voire plusieurs semaines. Vos revenus peuvent être interrompus si vous ne pouvez plus travailler. Pour faire face à cette situation vous pourriez considérer les points suivants:

  • Gardez une petite somme d’argent liquide ou des chèques de voyage à la maison dans un endroit facile d’accès en cas d’évacuation soudaine. Une catastrophe peut bloquer les guichets automatiques et les banques locales. L’argent devrait être en petites coupures pour une utilisation plus facile.
  • Mettez de côté de l’argent dans un fonds d’urgence. Cela peut être difficile à faire sur un budget serré, mais le jeu en vaut la chandelle. Le fonds peut être très utile, non seulement en cas de catastrophe, mais aussi en cas de crise comme en cas de chômage ou lorsque des dépenses imprévues (comme les frais juridiques) surviennent.
  • Gardez vos fonds d’urgence sur un compte offrant toute sécurité et facilement accessible, comme un livret compte d’épargne ou un compte du marché monétaire.
  • Gardez une partie des fonds à l’extérieur de votre région car la catastrophe qui pourrait vous affecter peut aussi affecter vos institutions financières locales. Un compte sur fonds communs du marché monétaire placé dans une autre ville est une option à considérer.
  • Payez vos soldes dus sur vos cartes de crédit. En effet vous pourriez avoir besoin de ces fonds pour vous dépanner.
Utilisez une trousse d’évacuation

Achetez une trousse d’évacuation solide et qui peut être verrouillée. Elle doit être prise en cas d’urgence. Même une boîte en carton pourrait faire l’affaire. Mettez les papiers importants dans la trousse, dans des sacs plastiques scellés et étanches. Conserver la trousse dans votre maison où vous pouvez y accéder facilement. Suite à une catastrophe gardez cette boîte avec vous en tout temps et ne le laissez pas dans votre voiture sans surveillance.

La boîte doit être assez grande pour transporter:

  • Une petite quantité de chèques de voyage ou des liquidités et quelques rouleaux de piéces de monnaie.
  • Les négatifs de photographies irremplaçables protégés dans des pochettes en plastique.
  • Une liste de contacts d’urgence qui comprend : médecins, conseillers financiers, clergé, entrepreneurs ayant une bonne réputation et membres de votre famille qui vivent en dehors de votre région.
  • Des copies des ordonnances importantes pour les médicaments et les lunettes et des copies des dossiers de vaccination des enfants.
  • Les cartes d’assurance santé et dentaire.
  • Des copies de toutes vos assurances ou au moins les numéros de police et une liste de numéros de téléphone de vos compagnies d’assurance.
  • Des copies des autres documents financiers et familiaux importants (ou au moins une liste de leurs places d’entreposage). Ceux-ci comprennent les actes, les titres, les testaments, instructions, les certificats de naissance et de mariage, passeports, les documents attestant de vos bénéfices en tant qu’employé, les deux premières pages de déclarations d’impôt sur le revenu de l’année précédente, etc. Les originaux de ces documents, autres que les testaments, devraient être conservés dans un coffre-fort ou dans un autre lieu que votre résidence.
  • Les fichiers sauvegardés de dossiers financiers informatisés.
  • Une liste de compte bancaire, prêt, carte de crédit, permis de conduire, compte de placement (de courtage et de fonds communs de placement), et les numéros de sécurité sociale.
  • La clé de votre coffre-fort à la banque.
Louer un coffre-fort

Les coffres forts sont très précieux pour protéger les originaux des documents importants. Si vous ne disposez pas d’un coffre-fort, conserver des copies dans votre trousse d’évacuation ou auprès de votre famille ou avec des amis. Les documents originaux à stocker dans un coffre-fort comprennent:

  • Les actes, titres et autres documents de propriété pour votre maison, voiture, camion, bateau, etc.
  • Les certificats de naissance et les documents de naturalisation.
  • Les actes de mariage / papiers de divorce et les documents de garde d’enfants.
  • Les passeports et les papiers militaires / anciens combattants.
  • Estimations de bijoux couteux et objets hérités.
  • CLes certificats des actions, obligations et autres investissements.
  • Les accords de fiducie.
  • Les testaments, procurations, et les procurations concernant les soins de santé.
  • Les polices d’assurance (des copies suffisent).
  • Les dossiers de rénovation domiciliaire.
  • La documentation de l’inventaire de vos biens.

Les originaux des testaments ne devraient pas être conservés dans un coffre-fort puisqu’il peut faire l’objet d’une scellée temporaire suite à votre mort. Conserver les originaux des testaments au registre local des testaments ou auprès de votre avocat ou notaire.

Décider de d’un emplacement sûr et pratique d’un coffre fort est un problème. Vous pourriez envisager de louer un coffre-fort dans une banque assez loin de votre maison. Il serait moins susceptible d’être touchée par la même catastrophe qui pourrait frapper votre maison (on sait que des voutes bancaires ont été inondées). Gardez la clé du coffre-fort dans votre trousse d’évacuation.

Coffres fort et boitier résistant aux flammes

Un coffre-fort ou un boitier résistant au feu peuvent être un endroit pratique pour stocker des documents importants. Cependant, certaines catastrophes telles que les ouragans, les inondations, les tornades, ou pourraient détruire votre maison. Habituellement, il est préférable de stocker les documents originaux dans un coffre-fort ou à un autre endroit éloigné de votre maison.

Si vous avez le temps….

Certaines catastrophes, comme les tornades ou les tremblements de terre, frappent avec peu ou pas d’avertissement. D’autres, tels que les inondations ou les ouragans, peuvent donner un certain temps pour se préparer. Si il n’y a pas assez de temps, vous pouvez prendre les mesures suivantes:

  • Sélectionnez les biens que vous mettriez sur une très courte liste de priorité. Par exemple, imaginez que vous pourriez prendre dans une seule valise ou une seule auto. Que voulez-vous prendre? Impliquer toute la famille dans cette discussion. Prenez les bijoux et autres petits objets de valeur.
  • Prenez les biens hérités, les souvenirs et les photos irremplaçables.
  • Ne vous encombrez pas avec les biens remplaçables tels que les téléviseurs, les meubles, les ordinateurs, et les vêtements (sauf ceux que vous aurez besoin de porter pendant quelques jours).
  • Assurez-vous, cependant, de prendre un poste de radio à piles et des piles de rechange afin que vous puissiez rester informé.
  • Prenez les documents importants et les disques durs d’ordinateurs si vous avez une entreprise à domicile.

Ce document contient beaucoup d’idées. Il est possible que vous ne puissiez pas être en mesure de faire tout ce qui est suggéré — ne vous inquiétez pas. Faites ce que vous pouvez. Prendre seulement quelques précautions, même limitées, va protègera en cas de catastrophe.

Source : http://cp4188018011.4homeinfo.com/gold_newsletter#gold_article1

MAJ :2018-10-18 CB