Les rénovations de notre cuisine

Dès qu’on a acheté la maison, c’était dans nos plans de rénover la cuisine. C’était notre premier gros projet de rénovation. On désirait avoir une seule grande pièce à aire ouverte pour la cuisine, le salon et la salle à dîner.

Pour commencer, on a défini nos besoins, le style de cuisine qu’on désirait avoir, qui s’orientait vers un style minimaliste et épuré tout en gardant une certaine continuité avec le style champêtre, modern farmhouse de la maison et enfin, on a défini un budget. C’était quelque chose qu’on avait envisagé lorsqu’on avait fait l’offre sur la maison. Notre budget total était de 15 000$, mais on espérait que ça coûte moins cher.

Dès qu’on a acheté la maison, c’était dans nos plans de rénover la cuisine.

Dès qu’on a acheté la maison, c’était dans nos plans de rénover la cuisine.

Nous souhaitions avoir un style minimaliste et épuré tout en gardant une certaine continuité avec le style champêtre, modern farmhouse de la maison.

Nous souhaitions avoir un style minimaliste et épuré tout en gardant une certaine continuité avec le style champêtre, modern farmhouse de la maison.

LE DESIGN DE NOTRE CUISINE ET LES PLANS 3D

Nous avons fait appel à Mathilde, qui est une designer d’intérieur située à Trois-Rivières, mais qui a des clients à Québec et à Montréal. C’est à travers Instagram qu’on a découvert son magnifique travail.

À peine une semaine après avoir emménagé, le 1er octobre dernier, elle est venue nous rencontrer à la maison pour discuter de nos goûts, de nos désirs et pour prendre les mesures de la cuisine. Avant notre rencontre, je lui avais envoyé un document avec nos images d’inspiration. Lors de notre rencontre, elle nous a aussi présenté un document avec ce qu’elle imaginait pour notre cuisine, basé sur nos préférences et nos besoins. Elle a été très attentive à nos demandes et elle a pris le temps de répondre à nos questions avant de se lancer dans les plans techniques et les plans 3D. Le plans 3D étaient un élément auquel je tenais absolument afin d’avoir une bonne idée du look qu’on obtiendrait. C’est aussi le meilleur des moyens pour voir si l’agencement des matériaux nous plait.

LA CUISINE LORS DE L’ACHAT DE LA MAISON

LES PLANS 3D CRÉÉS PAR MATHILDE, NOTRE DESIGNER INTÉRIEUR

Mur porteur, électricité et agrandissement de la fenêtre

En effet, les rénovations viennent avec leur lot de surprises et d’embûches auxquelles il faut faire face. Pour enlever le mur qui séparait le salon et la cuisine, on a dû faire appel à un ingénieur puisqu’il s’agissait d’un mur porteur qui contenait un passage électrique important. Il a donc fallu refaire l’électricité au grand complet pour la faire passer ailleurs et ajouter un courant pour l’ilot de la cuisine. On désirait aussi avoir une plus grande fenêtre, donc on a l’a agrandie d’environ 6 pouces. C’était donc un coût de plus duquel tenir compte pour la faire faire sur mesure, puis l’installer.

LE CHOIX DES MATÉRIAUX

La rénovation d’une cuisine implique de choisir différents matériaux pour les différents éléments dont il faut tenir compte dans le budget tels que la plomberie, l’électricité, les armoires (en tenant compte des systèmes d’organisation pour maximiser l’espace disponible dans les armoires et tiroirs), les comptoirs, l’évier, la robinetterie, les planchers chauffants, la céramique, les électroménagers, les mobiliers : table, chaises, etc. et finalement, la décoration et les accessoires. En choisissant les matériaux, je pense qu’il est primordial de garder en tête le look final désiré. Même si notre but à long terme n’a jamais été d’habiter la maison plus de 4-5 ans, on tenait quand même à mettre des matériaux de qualité puisque la cuisine est la pièce la plus occupée de la maison donc l’investissement en vaut le coup.

LES ARMOIRES

Concernant les matériaux, on planifiait mettre une cuisine IKEA parce qu’ils offraient le style d’armoires et de poignées qu’on recherchait, parce que c’était beaucoup moins dispendieux et qu’on a acheté notre cuisine lors d’une promotion où on nous remettait 20% du montant total dépensé. On a opté pour des armoires blanches minimalistes, mais avec une petite moulure. Ces armoires sont composées de fibres de bois, d’un film plastique (min. 90% recyclé) et de feuilles de mélamine. Elles sont classiques et surtout très faciles à nettoyer.

On désirait avoir une cuisine contemporaine, mais distinguée tout en étant accueillante. C’est avec l’aide d’une cuisiniste qu’on a pu bâtir notre cuisine sur leur plateforme, tout en se basant sur les plans techniques créés par Mathilde. On a beaucoup de rangement grâce à l’îlot qu’on a agrandi de façon significative et aux tiroirs. Les tiroirs permettent de voir beaucoup plus de choses et ils sont plus faciles à manœuvrer. On a aussi ajouté un système coulissant avec des ralentisseurs, très très pratique, surtout si on s’attend à avoir des enfants!

L’installation

Lorsqu’on a reçu notre commande, il y avait environ 56 boîtes. Il y avait du travail à faire… Mon copain a eu l’aide d’un précieux ami pour assembler le tout. Clairement, je n’aurais jamais eu la patience de faire ce qu’ils ont fait en si peu de temps. De l’assemblage des armoires à l’installation des rails sur les murs, la cuisine était finalement installée en moins d’une semaine.

LES COMPTOIRS

Au départ, on comptait avoir un Îlot de bois, mais après avoir consulté plusieurs personnes et avoir vu ce que le matériel devient à la longue, on a vite changé d’idée. On a opté pour des comptoirs de quartz. C’est un matériau qui est très facile d’entretien et qui résiste aux égratignures et il ne nécessite aucune application de scellant puisque ce n’est pas un matériau poreux comme le marbre. Il est aussi antibactérien, très durable et très difficile à tâcher. Nos comptoirs sont ivoire avec un léger marbré gris pâle, ce qui est très discret à l’œil, mais ça donne du caractère.

LE DOSSERET

Selon moi, le dosseret est l’un des éléments les plus importants d’une cuisine. C’était un peu écrit dans le ciel qu’on pencherait pour une tuile métro rectangulaire pour bien s’agencer avec le look de notre cuisine. Le dosseret en céramique, c’est un classique. On a eu un gros coup de coeur pour cette tuile simple, moderne et légèrement martelée.

Selon moi, le dosseret est l’un des éléments les plus importants d’une cuisine.

Selon moi, le dosseret est l’un des éléments les plus importants d’une cuisine.

On a eu un gros coup de coeur pour cette tuile simple, moderne et légèrement martelée.

On a eu un gros coup de coeur pour cette tuile simple, moderne et légèrement martelée.

LE COUVRE-PLANCHER

On a longuement hésité entre mettre du bois ou de la céramique. Au niveau esthétique, on préférait de loin le look du bois comme couvre-plancher dans une cuisine, mais sachant que nous aurions des enfants (ce qui signifie: aliments renversés, chocs divers causés par des objets, etc), on a opté pour un couvre-plancher durable, facile à nettoyer, mais aussi confortable (la magie des planchers chauffants!!!). La céramique est le revêtement polyvalent et résistant par excellence, tout le monde le sait. Elle passe aussi à l’épreuve du temps. On a passé de nombreuses heures à regarder différents modèles et couleurs offerts. On a finalement opté pour un modèle qui est intemporel et classique imitant la pierre naturelle, qui est en fait une porcelaine. On aimait beaucoup le fini et le toucher.

Les luminaires et l’électricité

Premièrement, il faut savoir que lorsqu’on a acheté la maison, il n’y avait aucun encastré et il très peu de lumières dans la cuisine. Avec la multiplication des tâches et des activités qui ont lieu dans une cuisine, un bon éclairage était primordial. On a donc installé 9 encastrés pour bien éclairer la station de travail principale, puis on a ajouté trois luminaires à suspension pour ajouter de l’ambiance.

NOTRE EXPÉRIENCE SUR LE CHANTIER

La période de rénovation est un moment excitant, mais qui peut être aussi stressant. Je dirais que rénover en hiver, ça ajoute son lot de complications parce qu’on ne pouvait pas garder les fenêtres ouvertes en tout temps pour aérer les pièces en pleine démolition. Il faut se rappeler ici qu’il s’agissait d’un étage au grand complet qui était condamné.

Ayant un travail à temps plein, ça pouvait aussi être plus difficile par moments de vivre dans une maison en bordel et pleine de poussière. On avait créé un espace café et petit déjeuner dans le bureau au deuxième étage pour fonctionner le matin. On alternait entre les repas pour emporter, les soirées au restaurant et les soupers chez les beaux-parents pendant un bon 2-3 semaines. Bref, le 24 décembre, la cuisine était pratiquement terminée et fonctionnelle, un vrai cadeau du temps des fêtes, même si on ne planifiait pas recevoir.

BUDGET & COÛT TOTAL DE LA CUISINE

En tout et pour tout, rénover notre cuisine a coûté environ 13 000$.

Nous avons sauvé beaucoup côté budget puisque mon copain Nicolas a été capable de faire la grande majorité des travaux lui-même ou avec l’aide de son père et de ses amis.

RÉPARTITION APPROXIMATIVE DES COÛTS

*À noter que les prix ci-dessous sont les prix réels et ne tiennent pas compte du prix que nous avons payé lorsqu’il s’agissait de partenariat.

Armoires, poignées et évier: IKEA – 8 000$

Comptoirs: Granitaly – 3 500$

Dosseret et couvre-planchers : La Tuilerie – valeur de 500 $

Tablettes de bois: DIY – 50$

Électros: Kitchen Aid : valeur de 4 500$

Source : https://moncoindevie.com/fr/article/les-renovations-de-notre-cuisine-258

MAJ :

Jessica Megan Aquino
Publié le 17 juillet 2020

2020-07-17 CB