L’OACIQ, protecteur du public dans l’achat ou la vente de maison

Protection et information. Voilà ce que cherchent surtout les acheteurs et les vendeurs au moment d’une transaction immobilière. Et c’est ce que leur offrent un courtier et l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).

30 nov. 2015 par L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ)

L’acquisition d’une propriété constitue un événement heureux, mais qui comporte son lot d’inquiétudes, de questions et de stress pour l’acheteur comme pour le vendeur. Par conséquent, l’OACIQ a comme mission d’informer le public et de le protéger dans les domaines du courtage immobilier résidentiel ou commercial et du courtage hypothécaire. Son équipe encadre notamment les courtiers immobiliers et hypothécaires dans le but de s’assurer, entre autres, de la qualité de leurs pratiques et de leurs compétences. « Notre objectif, c’est que le public puisse faire appel à eux en toute confiance », explique Hélène Morand, vice-présidente, Pratiques professionnelles.

Informer…
Parmi les outils que l’OACIQ met en place, son Centre Info permet de poser des questions relatives au courtage immobilier et hypothécaire*. Ses agents, eux-mêmes courtiers, peuvent ainsi vous renseigner sur toute préoccupation en lien avec votre transaction : Quelle est votre protection si vous ne traitez pas avec un courtier? Votre courtier détient-il un permis valide? Pouvez-vous annuler une promesse d’achat?

Les experts du Centre Info peuvent aussi, sans toutefois émettre d’opinion juridique, vous informer sur la Loi sur le courtage immobilier et ses règlements, le contrat de courtage, la promesse d’achat et les autres formulaires, ainsi que les activités, produits et services de l’OACIQ.

Pour leur part, le Guide de l’acheteur et le Guide du vendeur sont des aide-mémoire gratuits remplis de renseignements permettant de comprendre les étapes d’une transaction immobilière résidentielle – vente ou achat – afin de la réaliser en toute quiétude. On y trouve par exemple de l’information sur la promesse d’achat, la mise de fonds, le contrat de courtage et de vente, le formulaire de déclarations du vendeur sur l’immeuble, les caractéristiques de la copropriété, les avantages de traiter avec un courtier immobilier ou hypothécaire, etc. Ces documents sont offerts gratuitement sur oaciq.com.

Enfin, la Foire aux questions – aussi sur oaciq.com – procure des réponses détaillées à 25 enjeux courants et questions fréquentes, comme : Que faire en cas d’insatisfaction envers le courtier? Comment mesurer le sérieux d’un acheteur? Comment choisir parmi plusieurs promesses d’achat simultanées? Comment accéder au dossier professionnel de son courtier? Peut-on mettre fin à un contrat?

… et protéger
En plus de sa mission d’informer acheteurs et vendeurs, l’OACIQ les protège lors d’une transaction réalisée avec un courtier immobilier ou hypothécaire.

Par exemple, le printemps dernier, son équipe a implanté le Programme de formation continue obligatoire à l’intention des quelque 15 000 courtiers du Québec. Les formations suivies dans le cadre de cette initiative permettront aux courtiers d’enrichir leur offre de services. En les suivant, ils resteront au fait des meilleures pratiques en plus de mettre leurs connaissances à jour dans une industrie qui change constamment. En bout de piste, le public n’en sera que mieux servi.

Ces formations sont obligatoires pour les détenteurs de permis de courtier délivrés par l’OACIQ. Devant être terminées dans un délai de deux ans, elles touchent divers aspects : déontologie, Loi sur le courtage immobilier, contrats et formulaires, estimation de la valeur marchande d’un immeuble, financement, phénomènes environnementaux, etc.

Il est d’ailleurs possible de connaître toutes les formations suivies par votre courtier en consultant la section « Registre des titulaires de permis » du site de l’OACIQ.

Au chapitre des vérifications, en vertu de la Loi sur le courtage immobilier et ses règlements, toutes les agences et tous les courtiers immobiliers et hypothécaires du Québec voient leurs pratiques et leurs compétences vérifiées de manière aléatoire par le Service d’inspection de l’OACIQ. Enfin, de son côté, le Service d’assistance analyse toute demande d’aide présentée, alors que le syndic enquête sur les courtiers et les agences au besoin.

« Avec ces multiples outils, nous faisons le nécessaire afin de garantir aux utilisateurs des services de courtage une pratique de haute qualité et, ultimement, une transaction sans mauvaise surprise », résume Hélène Morand.

* Lundi, mardi, jeudi, vendredi, de 9 h à 16 h, et mercredi, de 10 h à 16 h, au 1 800 440-7170 et par courriel àinfo@oaciq.com.

 

Source / Référence : L’Actualité : http://www.lactualite.com/commandite/loaciq-protecteur-du-public-dans-lachat-ou-la-vente-de-maison/

 

MAJ : JFM-2016-01-20