Kitec: la plomberie qui fait fuir des assureurs

Publié le 29 septembre 2017 à 09h37 | Mis à jour le 29 septembre 2017 à 09h37

Les pièces de plomberie Kitec ont été installées... (Photo André Dumont, collaboration spéciale)

Les pièces de plomberie Kitec ont été installées dans des milliers de maisons et condos neufs jusqu’en 2007.

PHOTO ANDRÉ DUMONT, COLLABORATION SPÉCIALE

ANDRÉ DUMONTCollaboration spéciale

La Presse

Un tuyau orange pour l’eau chaude, un tuyau bleu pour l’eau froide. Ce type de plomberie, qui n’est plus vendu, ne provoque pratiquement jamais de dégâts d’eau. Les problèmes sont d’un tout autre ordre. Et pourraient vous causer bien des soucis avec les assurances…

Le système de plomberie Kitec est apparu sur le marché en 1995. L’installation de ces tuyaux flexibles était plus facile et plus rapide que celle des tuyaux de cuivre. Ils sont composés de deux épaisseurs de plastique séparées par une couche d’aluminium.

Le Kitec a été installé dans des milliers de maisons et condos neufs jusqu’en 2007. On le retrouve dans plusieurs édifices à condos de la grande région de Montréal. Des rues complètes de maisons dans le quartier Bois-Franc en sont équipées. Ces tuyaux orange et bleus peuvent aussi s’être retrouvés dans des projets de rénovation.

Aujourd’hui, le Kitec a été supplanté par le PEX, un produit du même fabricant, IPEX. Le PEX est moins cher, tout aussi flexible et facile à installer. Mais surtout, il ne fait pas l’objet d’un recours collectif.

Dans certaines régions des États-Unis, on a observé que les raccords en laiton utilisés pour relier les tuyaux de Kitec auraient tendance à se corroder et s’affaiblir. Des fuites soudaines ont eu lieu. Cette usure prématurée pourrait être liée aux propriétés de l’eau dans certains réseaux d’aqueduc. Au Nevada, une vaste campagne a eu lieu pour remplacer la plomberie Kitec dans des milliers de résidences.

Aucun cas de détérioration ou de bris soudain n’a été rapporté au Québec.

Un recours collectif nord-américain a pourtant été intenté contre le fabricant. En 2011, les tribunaux aux États-Unis, en Ontario et au Québec ont approuvé un règlement qui prévoit un fonds de 125 millions; 25 millions iront aux avocats et 100 millions, aux consommateurs canadiens et américains.

Assurances

En contexte de transaction immobilière, le Kitec devient un sérieux problème. Plusieurs assureurs ne veulent rien savoir. Si vous souhaitez acheter une maison ou un logement dont la plomberie d’alimentation est en Kitec, ajoutez aux conditions de l’offre d’achat l’obtention d’une couverture d’assurance.

Les cas de défaillance du Kitec au Canada sont pourtant très rares, voire inexistants. À Toronto, le fondateur de la firme d’inspection Carson Dunlop, Alan Carson, rapporte n’avoir jamais encore eu connaissance de problèmes réels sur le terrain.

Les plombiers interrogés pour cet article n’ont jamais fait face à des défaillances du Kitec.

«J’en ai chez moi depuis 15 ans dans mon plancher chauffant, et il est en parfaite condition. Nous avons un client qui en a dans une centaine de condos dans le Vieux-Montréal et quand on se déplace, ce n’est jamais à cause du Kitec», assure Alain Chayer, copropriétaire de la Plomberie Roger Chayer.

Selon Steve Lenghan, président de la Plomberie Fury, le Kitec n’est pas un mauvais produit en soi. Le principal problème, selon lui, est la rareté des raccords. Le produit n’étant plus vendu, seuls quelques plombiers ont encore en stock les raccords en laiton qui sont nécessaires lors de modifications.

«Le plombier qui vient changer un chauffe-eau n’aura pas nécessairement les raccords de transition dans son camion», illustre Steve Lenghan.

On n’a pas encore vu de cas à Montréal où des propriétaires ont fait retirer toute la plomberie en Kitec, comme cela se fait couramment avec l’acier galvanisé ou parfois avec le Poly-B. «Avec des cuisines à l’avant et des salles de bains à l’arrière dans les constructions récentes qui ont du Kitec, ça ferait beaucoup de tuyauterie à changer dans les plafonds», prévient le plombier Alexandre Vincent Dubois.

À la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec, les membres plombiers ont été informés du recours collectif. On leur recommande de suggérer à leurs clients de remplir le formulaire de réclamation. Ils ont jusqu’au 9 janvier 2020 pour le faire.

RÉFÉRENCE : La presse, http://www.lapresse.ca/maison/immobilier/conseils/201709/29/01-5137843-kitec-la-plomberie-qui-fait-fuir-des-assureurs.php

MAJ : JFM-2017-09-30

Qui est propriétaire de votre assurance hypothécaire? Vous ou votre prêteur hypothécaire?

Vous avez travaillé fort pour acquérir votre propriété. Vous ne voudriez surtout pas que votre famille se retrouve avec des soucis financiers si vous décédez ou si vous n’êtes plus en mesure de payer vos versements mensuels, vous avez donc accepté l’offre de votre banquier de souscrire l’assurance vie et invalidité sur votre prêt hypothécaire. Très sage décision, mais est-ce la bonne protection pour vous ?

Tout comme le courtier immobilier, le courtier hypothécaire, l’inspecteur et le notaire, le conseiller en sécurité financière doit faire partie de vos spécialistes lorsque vous faites l’acquisition d’une propriété.

En effet, le conseiller en sécurité financière analysera votre situation financière dans son ensemble afin de vous proposer des solutions de protection qui s’adaptent à votre situation particulière. Peut-être avez-vous déjà de très bonnes protections et qu’il n’est pas nécessaire d’accepter l’offre du banquier. Ou encore, si vous n’avez aucune protection au travail ou à titre personnel, il serait peut-être préférable de souscrire une protection qui couvre votre salaire plutôt que simplement votre prêt hypothécaire.

En plus de s’assurer que vous avez les bonnes protections en fonction de votre situation personnelle, les protections offertes par un conseiller en sécurité financière offrent de multiples avantages comparativement à celles liées à un prêt hypothécaire :

Assurance hypothécaire offerte par votre prêteur hypothécaire Assurance-vie/invalidité/maladies graves offertes par un conseiller en sécurité financière
Qui est couvert par l’assurance ? Seules les personnes mentionnées dans le prêt hypothécaire Vous, votre partenaire, vos enfants : vous pouvez protéger toute votre famille, même les personnes qui ne sont pas responsables du remboursement du prêt hypothécaire.
Que couvre l’assurance ? Seulement le solde de votre prêt hypothécaire. Tout ce que vous avez besoin de couvrir. En plus de votre prêt hypothécaire, elle couvre les autres dettes, comme votre prêt automobile, vos cartes de crédit, etc.
Qui reçoit la prestation si je décède ou si je tombe gravement malade ? Votre prêteur hypothécaire est automatiquement le bénéficiaire. La personne que vous désignez comme votre bénéficiaire. C’est elle qui décidera comment utiliser la prestation : pour rembourser votre prêt hypothécaire, payer les frais médicaux ou financer les études de vos enfants.
Que se passe-t-il au fur et à mesure que le solde de mon prêt hypothécaire diminue ? Le montant de la couverture diminue au fur et à mesure que le solde du prêt hypothécaire baisse. Lorsque le prêt est remboursé, la protection prend fin. Le montant de la couverture demeure le même tant et aussi longtemps que vous possédez votre contrat — à moins que vous décidiez de le modifier.
Qu’arrive-t-il si je change de prêteur hypothécaire ? Vous risquez de perdre votre protection et vous devrez peut-être refaire une demande. Le montant de la couverture reste le même, à moins que vous décidiez de le modifier. Comme votre assurance n’est pas liée à votre prêt hypothécaire, vous pouvez la conserver si vous changez de prêteur hypothécaire.
Que se passe-t-il si j’annule l’assurance ? Vous perdez tout l’argent que vous avez versé pour votre garantie. Selon le type d’assurance choisie, vous pouvez obtenir le remboursement d’une partie de l’argent que vous avez investi pour votre garantie.
Et si je désire changer mon assurance ? Vous ne pouvez pas le faire. Il se peut qu’elle soit suffisamment souple pour vous permettre de modifier le type et le montant et même de la transformer en une solution permanente.
Que se passe-t-il si je développe des problèmes de santé ? Il se peut que votre couverture soit réduite. De plus, vous ne pourrez plus changer de prêteur hypothécaire puisqu’aucun autre n’acceptera de vous assurer. Comme les questions d’assurabilité sont effectuées dès la souscription de votre assurance, tout ce qui se passe par la suite n’aura aucun impact sur votre assurabilité.
Est-ce que mon assurance me coûtera toujours la même chose ? Selon votre prêteur hypothécaire, il se peut que le coût de votre assurance augmente à chaque fois que vous allez renouveler votre hypothèque, et ce, en fonction de votre âge. Donc, plus vous vieillissez, plus l’assurance sera dispendieuse, et ce, même si le montant de votre prêt diminue. Vous aurez le choix lors de la souscription de fixer la prime pour un certain nombre d’années ; par exemple, pendant 10,15, 20 ou 30 ans.

Depuis près de trois ans, je me spécialise auprès des propriétaires et d’un client à l’autre, la réaction est toujours la même : « Si j’avais su avant, j’aurais souscrit à une assurance personnelle dès ma première hypothèque ». D’ailleurs, dans la plupart des cas, j’ai réussi à faire économiser des sommes considérables à mes clients en plus d’encadrer leur plan financier avec des protections mieux adaptées à leur situation.

Mon rôle et ma passion en tant que conseillère en sécurité financière est d’accompagner mes clients dans l’atteinte de la sécurité financière à toutes les étapes de la vie, dont l’acquisition d’une propriété, qui en constitue une très importante. C’est avec plaisir que j’irai vous rencontrer pour une consultation sans frais dans le confort de votre foyer pour évaluer les solutions qui s’offrent à vous.

N’hésitez pas à communiquer avec moi à l’aide des coordonnées qui se trouvent ci-dessous.

79-Tremblay-Levesque_logo_Nom

 

 

 

 

 

Conseillère en sécurité financière, Distribution Financière Sun Life (Canada) inc.†,
cabinet de services financiers

Représentante en épargne collective, Placements Financière Sun Life (Canada) inc.†,
cabinet de courtage en épargne collective

†Filiales de la Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie

 

La Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie est membre du groupe Financière Sun Life.

© Sun Life du Canada, compagnie d’assurance-vie 2016.

MAJ : AP-2016-03-16